5 créateurs de mode belges qui nous inspirent

dries van noten

Paris, Milan, Londres, Anvers, …, en matière de mode et de design haute couture, les créateurs de mode belges n’ont rien à envier aux célébrissimes maisons françaises ou italiennes. Mise en lumière dans les années 80, avec le club très privé des «6 d’Anvers», la création belge a rapidement su se hisser au rang de place forte de la mode européenne. Avec leurs pièces avant-gardistes, non-conformistes et visionnaires, qui envahissent aujourd’hui les podiums des plus grands défilés internationaux, les designers du plat pays s’exportent dans le monde entier. La clé de leur succès ? Des personnalités audacieuses, une identité forte et volontairement éloignée des tendances, ainsi qu’une volonté farouche de délivrer un message à travers des créations uniques et exclusives. Mais qui sont ces artistes de la mode qui participent à la renommée internationale de la Belgique ? De la première vague des années 70 aux nouveaux talents de la décennie 2020, zoom sur les 5 créateurs de mode belges qui nous inspirent et fascinent.

Dries Van Noten, un créateur incontournable de la première vague d’Anvers

dries van noten

@dries van noten via Vogue

Avec Ann Demeulemeester, Walter Van Beirendonck, Dirk Van Saene, Dirk Bikkembergs et Marina Yee, Dries Van Noten forment le club des «6 d’Anvers» (ils ont été ainsi surnommés par la presse britannique), véritables pionniers du succès international de la mode belge dans les années 80. La signature Dries Van Noten, ce sont d’abord des créations couture et prêt-à-porter discrètes, raffinées et élégantes, qui tranchent radicalement avec l’univers brillant et clinquant de la haute couture telle qu’on la connaît. C’est aussi un style qui a toujours fait la part belle au métissage, à l’humanisme, et à la poésie, en témoignent les commentaires dithyrambiques des journalistes de mode, au sortir de chaque défilé.

Indépendant, Dries Van Noten tient à le rester absolument. Aussi, lorsque la société intègre le portefeuille du groupe espagnol Puig (Jean Paul Gaultier, Paco Rabanne, Nina Ricci, …), le créateur belge conserve ses fonctions de directeur artistique, de même que le siège, toujours basé à Anvers.

Raf Simons, plus qu’un créateur, un artiste complet

Raf Simons

@Raf Simons

Révélé à la fin des années 90, Raf Simons fait partie de ce que l’on appelle la «deuxième vague» de créateurs de mode belges, apparue après les précurseurs du «6 d’Anvers». A cette période sortent des créateurs avec une patte reconnaissable entre mille à retrouver dans les concepts stores les plus en vogue du moment comme Noconcept par exemple mais Raf Simons reste sans doute le plus renommé d’entre eux au niveau mondial. Jonglant aussi bien avec le monde du luxe que du prêt-à-porter, Raf Simons fait ses œuvres à la Maison Dior (il succède notamment à John Galliano), mais aussi chez Calvin Klein. Depuis avril 2020, il exerce comme co-directeur artistique chez la maison italienne Prada. Architecte de formation, il se distingue surtout pour ses créations minimalistes, modernes, et épurées, qu’il ne conçoit pas sans l’art, quelle qu’en soit la forme (musique, joaillerie, architecture, photographie, poésie, arts de la rue, …).

La Maison Natan, le salon couture des têtes couronnées

La Maison Natan

@La Maison Natan

Son dirigeant, le célébrissime couturier Edouard Vermeulen, a beau s’en défendre, la Maison Natan est un atelier de couture particulièrement populaire au sein des familles royales et princières d’Europe. Il faut dire que depuis plus de 35 ans, la maison participe à la grande majorité des événements de l’aristocratie belge, néerlandaise, ou encore luxembourgeoise. En parallèle, la Maison Natan reste aussi une entreprise de mode emblématique de la société belge, solidement intégrée au paysage couture et prêt-à-porter local, et qui conserve soigneusement son indépendance vis-à-vis des grands groupes internationaux. Le style Natan, ce sont avant tout des coupes parfaitement travaillées, des finitions irréprochables, des matières premières de qualité inégalable, d’élégants détails haute-couture, et un savoir-faire indiscutable.

La Maison Natan 2

@La Maison Natan

Delvaux, le joyau de la maroquinerie belge

Delvaux

@Delvaux

Créée à Bruxelles en 1829, avant même la fondation de la nation belge (1930), Delvaux s’enorgueillit de posséder le titre de plus ancienne maison de maroquinerie au monde et n’a rien à envier aux marques de maroquinerie française. Depuis près de deux siècles, la prestigieuse entreprise, véritable institution dans le plat pays, expose ses pièces dans les défilés du monde entier, de New York à Tokyo, en passant par Londres et Beijing. À l’image de son emblématique sac «Brillant», réalisé à partir de 38 pièces de veau noir, Delvaux propose des créations uniques, minimalistes et épurées, fruits d’un savoir-faire ancestral et d’une exigence de qualité absolue.

Anthony Vaccarello, la nouvelle génération de talents

Anthony Vaccarello

@Anthony Vaccarello

Directeur artistique de la prestigieuse maison Yves Saint Laurent depuis 2016, Anthony Vaccarello incarne à la perfection l’esprit avant-gardiste et novateur de la nouvelle vague de créateurs de mode belge. À travers des propositions volontairement androgynes et décomplexées, le jeune artiste belge impose son goût pour les lignes masculines-féminines, le style executive woman, et les coupes classiques. C’est lui, également, qui remet au goût du jour le mythique smoking pour femme, une pièce entièrement créée par Yves Saint Laurent lui-même. Avec Gioia Seghers ou Cédric Charlier, Anthony Vaccarello fait partie de la quatrième génération de designers belges, jeunes, talentueux, inspirés…et inspirants.

ARTICLES ASSOCIES

COMMENTER

Rejoignez notre Newsletter !
1 - Profitez de nos offres exclusives avec nos partenaires
2 - Soyez parmis les premières à être informée de la sortie d'une nouveauté inédite en France que nous vous préparons !
Valider
Pas de publicité invahissante ni de partage de vos données !
Nous essayer c'est nous adopter!
close-link